Livraison offerte dès 55€ d'achat
- Livraison en 48h - 72h

Comment reconnaître les boutons de varicelle ?

Votre enfant évolue en collectivité, que ce soit en crèche, avec une assistante maternelle, une nounou ou à l’école et certains de ses petits camarades sont touchés par la varicelle ?

Peu de doutes, il est fort probable que votre enfant l’attrape à son tour !

Mais comment savoir si ces petits boutons qui apparaissent soudainement sont liés à la varicelle ?

Elle est causée par un virus, très contagieux qui touche principalement les enfants mais peut aussi être transmise aux adultes.

On vous explique tout ici.

 

 Quels sont les premiers symptômes de la varicelle ?

Il est parfois difficile de reconnaitre les premiers signes de la varicelle, car ces derniers peuvent paraitre pour une affection banale chez les bébés ou les jeunes enfants.

Un nez qui coule, une fièvre peu élevée et des signes de fatigues…

Pas facile de s’y retrouver car ce sont des symptômes courants, du quotidien avec un petit.

L’incubation dure entre 2 et 3 semaines.

Alors voici quelques signes :

Votre enfant à une fièvre peu élevée et est plus fatigué que d’habitude.

Si votre enfant est assez grand pour s’exprimer, il se plaindra de douleurs musculaires et/ou de maux de gorge.

Si en plus de cela, il est grognon et n’a plus faim, cela peut laisser penser à une varicelle.

Malgré tous ces symptômes, il peut s’agir d’autre chose.

Le symptôme le plus courant pour en être sûr est bien entendu l’apparition des boutons de varicelle !

La varicelle est contagieuse entre 24 à 36 heures avant l’apparition des premiers boutons et durant la phase de l’éruption (apparition des vésicules).

 

A quoi ressemblent les boutons de varicelle ?

Ils apparaissent le plus souvent en premier lieu sur le thorax et la racine des cheveux, avant d’atteindre les jambes, bras et le buste. Ils envahissent généralement tout le corps en quelques jours.

Les boutons de varicelle sont de petits boutons roses de 3 mm de diamètre environ et leur apparition annonce le début de poussées successives de boutons.

La première étape montre des petites cloques contenant un liquide transparent, ce sont les vésicules. Elles vont ensuite sécher pour devenir des petites croûtes au bout de 48h.

Ces croûtes finiront pas tomber au bout de quelques jours. S’en suit alors de légères cicatrices rouges qui blanchiront pour disparaître peu à peu.

N’apparaissant pas toutes au même moment, elles ne s’atténueront toutes qu’au bout de 10 jours environ.

 

Comment traiter les boutons de varicelle ?

Comme toute infection virale, les antibiotiques sont inutiles, sauf bien entendu, en cas de complication (surinfection bactérienne par exemple).

Votre médecin pourra éventuellement prescrire des antihistaminiques pour diminuer les démangeaisons ou des antiseptiques locaux pour éviter les surinfections.

Le mot d’ordre reste d’éviter de se gratter pour éviter les cicatrices indélébiles.

Il est donc important de bien couper les ongles et de se laver les mains régulièrement.

La transpiration favorise aussi les démangeaisons. Optez pour des vêtements larges en coton et évitez les températures trop élevées ou la séance d’escalade sur le canapé pour occuper votre tout petit.

La douche ou le bain doivent être de courte durée en utilisant des soins doux, sans abrasifs.

Quelles sont les mesures de prévention ?

Bien entendu, on dira au revoir à la collectivité durant quelques jours. Il est préconisé de garder votre enfant à la maison jusqu’à ce qu’il guérisse complètement.

Il faudra aussi prendre ses distances avec toute personne immunodéprimée, les adultes n’ayant pas eu la varicelle enfant ainsi que les femmes enceintes.

Dans tous les cas, en cas de doute, une visite médicale est la bienvenue.

Transpiration excessive chez l’ado, nos solutions.

Un adolescent sur cinq souffre de transpiration excessive, d’après une enquête menée par des dermatologues américains en 2017.

En pleine construction identitaire, elle peut être difficile à gérer pour certains et être aussi source de conflit en famille.

Pour les trois quarts d’entre eux, cette transpiration excessive gêne leur vie quotidienne.

Pour un tier, ce phénomène a débuté avant l’âge de 10 ans et pour la moitié depuis l’âge de 11 ans.

La transpiration excessive est donc tout à fait normale bien que source de mal-être chez beaucoup d’ados ou pré-ados.

Quelles sont les causes de la transpiration excessive de l’ado ?

Les adolescents, pour qui la puberté débute, sont confrontés à des changements physiologiques importants.

Petite minute « biologie» :

La puberté transforme le corps et la conséquence de ces bouleversements hormonaux induisent la modification d’un corps d’enfant vers un corps d’adulte.

Dès la naissance, la transpiration existe, mais elle est inodore car elle est sécrétée par une sorte de glande sudoripare appelée glande eccrine.

A la puberté, dès que la pilosité se développe sous les bras d’autres glandes s’activent, les glandes apocrines et ce sont elles qui sont responsables de l’odeur corporelle !

Pourquoi la transpiration est malodorante chez l’ado ?

L’intensité de la sécrétion sudorale dépend de plusieurs facteurs comme les efforts physique, la chaleur ou encore les émotions.

La sueur produite est dégradée par les bactéries présentent naturellement sur la peau et devient donc odorante.

Pour certains ados, l’utilisation de déodorants, anti-transpirants ou autres n’est pas efficace.

Voici donc quelques conseils pour limiter ces odeurs gênantes :

1/ L’hygiène est indispensable ! Même s’il s’agit de la période où nos chers ados se transforment en chat et ont peur de l’eau, une douche quotidienne est primordiale.

Petite astuce : Faites-leur choisir leurs produits d’hygiène ! S’ils apprécient la sensorialité, ils apprécieront l’utiliser.

Chez Aynosens, nous avons travaillé les sensorialités de tous nos produits pour qu’ils correspondent à chaque moment de vie des enfants.

La gamme ado propose une huile lavante à la sensorialité « verte et fleurie » qui leur plait beaucoup car elle se rapproche des codes parentaux.

C’est bien connu, nos ados nous piquent nos produits dans la salle de bain pour cette odeur d’adulte !

 

2/ S’il est bien une période ou la machine à laver doit tourner c’est celle-ci. Les vêtements qu’ils portent doivent être propres et de préférence en coton pour laisser respirer la peau.

3/ Pour ne pas avoir à punir les chaussures sur le rebord de fenêtre ou sur le balcon, privilégiez les chaussures en cuir avec bien entendu des chaussettes en coton.

4/ Lors des activités sportives…Fuyez !!!! Mais non… il existe quelques solutions. Débardeur ou T-shirt en coton surtout et une douche le plus vite possible derrière.

 

Prenez surtout en considération que les plus lésés par ces problèmes de transpiration excessive sont nos ados.

Les parents doivent souvent user de diplomatie pour les aider, et nous en sommes tous capables 😉

Boutons chez les enfants, quelles sont les causes ?

Les enfants collectionnent les éruptions cutanées de toutes sortes.

Plusieurs raisons à l’apparition de boutons, telles que les allergies (eczéma enfant, urticaire) peuvent être mises en causes mais il s’agit souvent d’une origine infectieuse ou bactérienne.

On vous explique tout.

Boutons chez les enfants, quelles sont les causes ?

Des plaques, vésicules ou autres boutons de tailles et formes différentes ? Il s’agit probablement d’une infection due à un virus tel que la rougeole, la rubéole, la varicelle, l’herpès ou un molluscum. Cela peut aussi provenir d’une bactérie telle que la scarlatine ou l’impétigo.

Elles sont toutes contagieuses et se transmettent par les gouttelettes de salive en suspension dans l’air, les câlins, les bisous !

La vie en collectivité n’arrange pas les choses.

On vous aide à décrypter ces boutons disgracieux qui empêchent une proximité avec l’enfant et au grand regret des parents et des fratries, les câlins !

D’où proviennent ces boutons ?

Infections virales

La varicelle : Les boutons, présents sur tout le corps, démangent. Ils contiennent du liquide qui ensuite deviendront des croûtes.

La roséole : L’éruption est principalement présente sur le thorax et l’abdomen et apparait après quelques jours de fièvre élevée.

La rougeole : Elle débute sur le visage et derrière les oreilles pour se rependre ensuite sur tout le corps. Elle se caractérise par des « papules » (petits boutons sans écoulement liquidien, qui s’effacent lorsque l’on appui dessus) de quelques millimètres, groupées des suites d’un nez qui coule, une toux, de la fièvre…

Le molluscum contagiosum : De la taille maximale d’un petit pois, les lésions sont blanches, nacrées ou rosées. Elles apparaissent le plus souvent sur le tronc, le visage et la région anale.

Infections bactériennes

L’impétigo : Il se caractérise par des petites cloques d’eau autour des orifices du nez, de la bouche ou de l’anus. Ces cloques vont se percer pour ensuite sécher sans laisser de traces.

Il est fréquent chez les plus petits.

La scarlatine : Elle provoque une angine et une forte fièvre accompagnée de petits boutons rouges très petits et regroupés.

 

Nos conseils

La plupart du temps, ces maladies infectieuses guérissent sans séquelles.

Cependant, il est nécessaire de consulter un médecin pour éviter toute complication.

La scarlatine et l’impétigo étant des maladies bactériennes, un traitement antibiotique sera nécessaire.

Pour apaiser ces périodes ou la peau des enfants est fragilisée, optez pour des soins sans abrasifs, régénérants et nourrissants.

Notre gamme de soin pour enfants saura accompagner la toilette durant cette période, sans craindre les irritations.

Comment traiter l’acné du nourrisson ?

Vous venez d’accueillir votre bébé et nagez en plein bonheur.

Sa peau est toute douce, une vraie peau de bébé.

Seulement voilà, au bout de quelques semaines, des petits boutons apparaissent sur son visage, principalement sur ses joues, le nez, les paupières, le menton et/ou le front comme si soudainement, il se transformait en ado…

Rassurez-vous, ces petits boutons sont tout à fait classiques et votre bébé ne vous demandera pas de sortir avec ses copains tout de suite.

On prend donc le temps de vous expliquer à quoi sont dues ces éruptions.

 

Les causes de l’acné du nourrisson

20% des nourrissons sont concernés par l’acné du nourrisson.

Il apparait généralement à 2 ou 4 semaines suivant la naissance et jusqu’au quatrième mois.

Même si les avis divergent sur les causes précises de ces éruptions cutanées, il apparait que le nouveau-né a la peau grasse à la naissance et durant quelques semaines car il serait encore imprégné d’un fort taux d’hormones maternelles de fin de grossesse qui produit un excès de sebum.

D’autres sources citent le fait que l’acné du nourrisson serait dû à une réaction inflammatoire.

Rassurez-vous, ce problème de peau est bénin, ne démange pas  et ne laisse pas de cicatrices.

Comment reconnaitre l’acné du nourrisson ?

L’acné du nourrisson correspond à une éruption de petits boutons rouges et/ou blancs sur les joues, le front et le menton de bébé.

Votre bébé peut avoir des points blancs (appelés comédons fermés ou microkystes) liés à un excès de sébum. Il peut aussi présenter sur la peau, des lésions contenant du pus, ce sont des pustules.

La transpiration et la fièvre sont aussi susceptibles de provoquer ce type de petits boutons.

 acné du nourrisson

Quelles sont les solutions pour traiter l’acné du nourrisson ?

Les boutons d’acné disparaitront d’eux même en quelques jours ou quelques semaines.

Il est tout de même nécessaire d’observer les bons gestes :

1/ Ne percez surtout pas les boutons au risque de provoquer une infection ou des cicatrices.

Évitez aussi les expositions au soleil.

2/ N’utilisez pas de produits destinés à l’acné des ados ou des adultes, ils ne sont pas adaptés à la peau fragile des bébés.

3/ N’utilisez pas de produits contenant des ingrédients comédogènes (qui bouchent les pores de la peau) tels que certaines huiles végétales (huile de coco, huile de lin, huile d’olive…) ou encore les huiles minérales, tensioactifs de synthèse…

4/ Nettoyer le visage de bébé quotidiennement avec de l’eau ou une lotion douce sans frotter les boutons.

Notre lotion micellaire bi-phase peut s’avérer très efficace pour le nettoyage du visage.

Riche en huile de tournesol (non comédogène) et gel d’aloe vera, elle apaise et nettoie la peau en douceur.

Votre bébé retrouvera sa peau de bébé dans quelques semaines, en attendant, profitez de ses premiers sourires.

Si l’acné du nourrisson perdure dans le temps (au-delà des 6 mois de bébé) ou en cas de surinfection, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

5 bons réflexes en cas de peau irritée

Les causes

Une peau irritée est une peau réactive. Elle réagit de manière excessive à certains facteurs extérieurs.

Gerçures, plaques, démangeaisons, boutons de chaleur, eczéma, érythème fessier…font partie des irritations les plus fréquentes mais il s’agit surtout de la première cause de consultation chez le dermatologue.

Le froid, la chaleur, les changements de saisons, la pollution, les variations de température, les dérèglements hormonaux, le stress, les émotions, l’exposition au vent ou au soleil, l’eau calcaire, des soins cosmétiques abrasifs…Tous ces facteurs externes agissent sur la peau, la rendant fragile et favorisant les réactions cutanées.

La barrière cutanée est altérée ce qui favorise la déshydratation et la pénétration des agents irritants.

Il est primordial d’adopter les bons gestes pour éviter une aggravation de la situation.

peau irritée

Nos conseils pour apaiser une peau irritée

 Les peaux irritées ont surtout besoin de douceur et de protection tout au long de l’année.

1/ Pour limiter les sources d’agressions, protéger la peau de vos enfants en la couvrant.

L’été, optez pour des vêtements protégeant de l’exposition au soleil. On n’hésite pas à leur mettre des vêtements clairs, amples à manches longues en journée.

L’hiver, les vêtements doivent être adaptés en fonction de l’âge pour les protéger du froid.

Vous craignez que votre enfant ait trop chaud ou trop froid ? N’hésitez pas à mettre plusieurs couches de vêtements que l’on pourra facilement enlever ou ajouter.

2/ En termes d’hygiène, il est fortement recommandé de ne pas utiliser de produits abrasifs pour la peau. On préfèrera donc une huile lavante ou un nettoyant surgras qui respecte le pH physiologique de la peau (5,5). L’eau du bain ne doit pas non plus être trop chaude.

Sécher la peau en tamponnant sans frotter pour ne pas irriter la peau.

La transpiration étant un des facteurs d’aggravation des peaux irritées, les bains ou douches doivent être quotidiennes en été et tous les 2 jours maximum en hiver.

Enfin, appliquer un soin hydratant et nourrissant matin et sur tout le corps et le visage.

3/ Éviter les soins contentant de l’alcool ou des huiles essentielles pouvant être irritantes pour la peau.

En cas d’érythème fessier, n’utiliser ni lingettes ni liniment.

Pour le visage, préférer une eau micellaire qui va débarrasser la peau des éléments comme la transpiration, la pollution, les poussières. Notre lotion micellaire est parfaite pour cela grâce à sa formule bi-phase qui débarrasse de toutes les impuretés et même celles qui ne partent pas avec l’eau.

4/ Ne pas surchauffer les pièces de la maison et surtout la chambre de votre enfant.

Vous l’aurez compris, la peau est irritée aussi à cause des températures et la déshydratation peut provoquer des réactions.

On maintient donc la pièce à 19° ou 20°. Cela apporte aussi un confort de sommeil et évite la transpiration excessive.

5/ Même les petites irritations doivent être prise au sérieux.

Couper les ongles de votre enfant pour éviter la surinfection si jamais il se gratte.

Les moucher régulièrement en hiver pour que l’humidité ne crée pas d’irritation autour du nez.

Apaiser les rougeurs autour de la bouche (salive, tétine..) rapidement pour ne pas qu’elles s’étendent.

Une huile sèche permettra de nourrir et hydrater la zone irritée rapidement.

 

Des gestes simples et une hygiène contrôlée éviterons de longues périodes de stress et d’inconfort à vous comme à vos enfants.

Bien entendu, en cas de doute, ces conseils ne se substituent pas à une visite chez le médecin.

Comment reconnaitre un impétigo ?

Qu’est-ce que l’impétigo ?

L’impétigo est une infection de la peau par des bactéries présentes sur la peau et sur les muqueuses de l’intérieur du nez.

C’est habituellement une maladie qui touche les jeunes enfants, âgés entre 2 et 5 ans, mais il peut aussi se déclarer chez le nourrisson ou les adultes fragilisés.

Très contagieuse mais généralement bénigne, cette maladie exige un traitement rapide et des mesures d’hygiène stricte pour éviter qu’elle ne se propage à d’autres zones ou de contaminer son entourage.

Il s’agit de l’infection bactérienne de la peau la plus fréquente et en particulier pour les enfants fréquentant des collectivités (crèches, écoles, centre de loisirs…) et durant la saison chaude.

Quelles sont les causes de l’impétigo ?

Les enfants sont plus touchés du fait de l’immaturité de leur système immunitaire.

Le manque d’hygiène (petits doigts dans le nez, manque de lavage des mains…) favorise l’infection.

Il survient aussi parfois en cas de varicelle ou de crise d’eczéma, lorsque la peau est fragilisée et lésée. En cas de rhume, l’impétigo peut aussi s’installer sur la peau irritée, sous le nez.

Quels sont les symptômes de l’impétigo chez l’enfant ?

La période d’incubation est environ d’une semaine, il débute par l’apparition de petits boutons appelés vésicules qui évoluent ensuite sous forme de croûtes (70% des cas).

Ces vésicules apparaissent d’abord autour du nez et de la bouche mais peuvent aussi être présentes au niveau du cuir chevelu, des bras ou des jambes.

Les croûtes sont jaunâtres et luisantes, le pourtour des lésions est rouge.

Les démangeaisons sont rares et l’enfant n’a pas ou peu de fièvre.

Les lésions disparaissent habituellement en 2 semaines.

Chez les moins de 2 ans, l’impétigo provoqué par un staphylocoque doré prend une forme particulière, la forme « bulleuse », plus sévère que la forme « croûteuse ».

Les vésicules sont plus grosses (comme des ampoules) et apparaissent le plus souvent sur le tronc, les organes génitaux, les pieds ou les mains.

Lorsque ces vésicules éclatent, le liquide qui en coule est contagieux et contamine d’autres parties du corps.

Chez les plus petits, le nourrisson est fatigué et peut présenter une fièvre modérée ainsi que parfois de la diarrhée.

L’impétigo bulleux nécessite une consultation médicale rapide.

impétigo

Comment traiter l’impétigo ?

La priorité demeure dans des règles d’hygiène strictes et des soins à la maison.

Le médecin prescrira surement une pommade antibiotique au besoin et des antibiotiques par voie orale dans les cas les plus graves.

A la maison, il sera nécessaire de laver les parties touchées et d’aider à ramollir les croûtes.

En fonction de l’âge de votre enfant, notre huile lavante Fleur de coton (de la naissance à 5 ans) ou notre huile lavante Amour de pomme (de 6 à 9 ans) peut aider à hydrater et nourrir efficacement. Sans ingrédients abrasifs, et formulées à base d’huiles végétales, elles sont idéales pour ramollir les lésions et aider à la cicatrisation.

Nos huiles sèches sont aussi parfaites à utiliser localement, sur les lésions. Elles permettent de compléter l’action de l’huile lavante en nourrissant la peau et en créant une barrière protectrice.

Assurez-vous que votre enfant ait les mains propres (lavées avec de l’eau et du savon) et que l’entourage en fasse de même.

Ne partagez pas les serviettes et le savon utilisé par l’enfant malade.

De même pour le linge de lit qui doit être lavé régulièrement.

Comment reconnaitre un pied main bouche ?

Le pied main bouche est une infection virale touchant principalement les bébés et les jeunes enfants mais les adultes peuvent l’attraper aussi.

Ce syndrome est une maladie, le plus souvent bénigne, qui apparait souvent pendant l’été et l’automne.

Elle se transmet en général par contact direct (salive ou selles) et reste contagieuse tant que le virus est présent dans l’organisme (4 semaines environ).

Quels sont les symptômes ?

Les premiers symptômes apparaissent entre 3 et 7 jours après la contamination.

De la fièvre, une perte d’appétit, des maux de tête et de gorge, de la toux, un nez qui coule et parfois des douleurs abdominales et une diarrhée.

Des boutons dans la bouche. De petits points rouges (papules) apparaissent sur la langue, les gencives et l’intérieur des joues. Elles vont peu à peu se transformer en petites cloques remplies de liquide (vésicules). Pour finir, ces cloques éclatent et forment des petits ulcères (comme des aphtes) qui empêchent alors l’enfant de boire ou se nourrir.

Des boutons sur le corps. Des petits points rouges (papules) se développent aussi sur les doigts (autour des ongles), sur le dos ou les paumes des mains et sur la plante des pieds. Elles peuvent se transformer en petites cloques gris clair et ovales et sont à l’origine des démangeaisons. En cas de grattage, ces vésicules peuvent provoquer une surinfection.

Elles disparaissent en une dizaine de jours mais peuvent aussi ne jamais apparaitre et rester asymptomatiques.

pied main bouche

Comment soulager ces symptômes ?

Ces symptômes de pied main bouche restent très handicapants durant plusieurs jours.

Vos petits bouts sont épuisés par la fièvre, irrités par les démangeaisons et sont dans une situation inconfortable.

Voici donc quelques conseils pour apaiser ces maux et aider à la récupération :

Les lésions dans la bouche peuvent les empêcher de manger comme d’habitude. Dans ce cas, n’hésitez pas à leur proposer des aliments froids comme des glaces (on gagne peut-être aussi un sourire au passage) et évitez les aliments acides, salés. On favorisera aussi les aliments plus liquides (yahourts, soupes, purées…).

La fièvre mais aussi les vomissements et la diarrhée peuvent provoquer une déshydratation. Proposez donc souvent de l’eau à votre enfant. Ne le couvrez pas trop.

Pour éviter la surinfection des lésions et les cicatrices, optez pour notre huile lavante fleur de coton. Sans savon ni ingrédients abrasifs, elle nettoie la peau en douceur au moment du bain. Grâce à sa formule 100% d’origine naturelle, elle apaise et répare les peaux lésées.

Ne frottez pas la peau pour la sécher, lavez-lui régulièrement les mains et coupez-lui les ongles courts.

 

Dans tous les cas, dès l’apparition des symptômes, il sera nécessaire de programmer une visite chez le médecin.

Le coffret « Le rituel de Maé » peut s’avérer très efficace pour apaiser un pied main bouche. Composé de notre huile lavante, de l’huile sèche et de la lotion micellaire, il est le parfait rituel pour réparer la peau des plus petits.

Comment reconnaitre et traiter l’érythème fessier ?

On vous aide à décrypter les symptômes.

Quel parent n’a pas été confronté à des rougeurs ou irritations des fesses de son bébé ?

Lorsque la peau commence à rougir, devient chaude avec des boutons qui apparaissent, c’est ce que l’on appelle plus communément, un érythème fessier.

Les rougeurs s’étendent des cuisses, aux fesses et au pubis (il épargne cependant les plis) en formant un W ou un Y.

Votre bébé est plus grognon et le moment du change est difficile (pleurs, gène…)

En l’absence de traitement, l’érythème peut s’étendre et laisser la peau à vif, douloureuse voir même se surinfecter.

Quelles sont les causes de l’érythème fessier ?

Alors, quelles sont les causes de ces rougeurs qui parfois s’avèrent impressionnantes pour un tout petit bébé ?

L’érythème fessier est une inflammation cutanée causée par le contact prolongé de la peau de bébé avec une couche souillée par l’urine ou les selles.

Il peut aussi être due à une mauvaise composition de couche jetable, une couche lavable mal rincée ou encore des épisodes de diarrhée.

Bien qu’il apparaisse dès 3 mois, on observe un pic aux alentours de 6 et 12 mois, dès que bébé commence à se tenir assis : le frottement de la couche sur leur peau augmente et les irritations sont plus fréquentes.

érythème fessier

Comment apaiser et traiter l’érythème fessier ?

Finalement, on n’applique pas n’importe quel produit sur les fesses irritées d’un bébé.

Les formules abrasives risquent d’empirer les choses et les formules trop grasses ou occlusives peuvent contribuer à l’infection des plaies.

Cette inflammation est en générale bénigne. Mais, voilà, elle est très douloureuse.

Il y a donc quelques astuces à savoir pour éviter cet érythème fessier qui peut être handicapant pour nos bébés et inquiétant pour les parents.

Changez la couche de votre bébé le plus souvent possible. Il ne faut pas que la peau soit en contact prolongé avec les urines ou les selles.

Nettoyer les fesses avec le soin nettoyant pour le change. Sa formule douce et non grasse laissera la peau de bébé respirer. De plus, grâce au gel d’aloe vera contenu dans la formule, la peau sera réparée rapidement. Elle est aussi protégée des bactéries qui pourraient se développer. Cette formule sans eau de chaux ni parfum, n’irrite pas la peau.

Utilisez des couches « clean » en veillant à la composition de celle-ci. Rincez bien les couches lavables en faisant attention au assouplissants ou détergents utilisés.

N’utilisez pas de liniment sur une peau lésée. L’eau de chaux contenue dans la formule réactive les rougeurs ! De plus, l’huile d’olive est fortement occlusive, la peau ne respire pas et a tendance à « macérer ». Les lingettes jetables imbibées d’alcool sont aussi à proscrire.

Attention aux recettes de liniment fait maison qui contiennent quelques fois des huiles essentielles, nocives pour les bébés et peuvent s’avérer irritantes.

Vous l’aurez compris, l’érythème fessier peut disparaitre en quelques jours en adoptant les bons gestes.

Bien entendu, ces conseils ne se substituent pas à un avis médical en cas de doute.

Ma Première Valise : spécialiste de la valise maternité bébé

Ma Première Valise : le partenaire éco-responsable, spécialiste de la valise maternité bébé

Ma Première Valise, c’est avant tout le premier concept qui accompagne les futurs parents dans la préparation de la valise maternité de leur bébé, avec une collection 100% coton BIO, pour un départ serein à la maternité. Dans une démarche éthique, l’enseigne coordonne la distribution de plus de 120 000 coffrets maternité BIO & éco-responsables, chaque année, dans plus de 30 maternités et plus de 500 cabinets de sage-femmes libérables répartis en France.

Ces coffrets maternités BIO & éco-responsables sont composés de différents produits sains pour la maman et son bébé, en accord avec les valeurs que souhaite transmettre Ma Première Valise aux futurs parents. En effet, ces échantillons, contrôlés un à un par la Responsable Santé Environnementale de l’hôpital d’Aix-en-Provence, ont pour but de sensibiliser les futurs parents à une consommation plus locale, éthique et responsable.

Ami et partenaire de confiance, nous partageons les mêmes valeurs autour de l’éco-responsabilité et souhaitons tous deux sensibiliser les jeunes et futurs parents à une consommation plus raisonnée.

Soucieuse de rendre la vie plus facile aux futurs parents, Ma Première Valise a pris le soin de répertorier toutes les listes maternité de France sur son site internet, à imprimer en un clic.

En effet, les maternités de France transmettent aux futures mamans une liste complète pour composer la valise de naissance de leur bébé. Mais cette liste diffère en fonction de la région et du lieu d’accouchement. Pour accompagner au mieux les futurs parents, Ma Première Valise a scrupuleusement concentré les listes de chaque maternité de France afin de réaliser une liste « type ».

Sur son site internet, Ma Première Valise vous propose également des kits maternité complets qu’elle a spécialement réalisés pour aider les futurs parents à s’y retrouver plus facilement.

Vous l’aurez compris, la marque propose tous les vêtements et accessoires indispensables pour bébé, de sa naissance à ses 6 mois. Les vêtements ont été spécialement conçus et pensés pour le bien-être de bébé. En effet, ils sont 100% coton BIO, n’ont pas d’étiquette, possèdent des moufles anti-griffures intégrées, une ouverture cache cœur pratique et des boutons à pressions au niveau de l’entrejambe. Toute la gamme textile, de fabrication 100% européenne, est pensée pour allier praticité, confort et esthétisme.

Parmi sa une gamme d’accessoires, vous pourrez retrouver des bonnets, des chaussons, des chaussettes, des doudous et encore bien d’autres accessoires à découvrir.

Évidemment, elle propose tous les indispensables pour l’hygiène et le soin de votre bébé : capes de bain, langes, bavoirs, trousse de toilette, brosses, lingettes, protège carnets de santé, tout y est !

Enfin, Ma Première Valise vous propose de doux cadeaux de naissance. Idéal pour offrir à vos proches qui attendent un heureux événement.

Et voilà ! Vous êtes prêts pour accueillir bébé en toute sérénité. Encore un peu de patience, il sera bientôt dans vos bras !