Livraison en point relais offerte à partir de 55€ et à domicile à partir de 65€ en France metropolitaine

Aynosens et l’ergothérapie

28 Oct 2020

La marque Aynosens a travaillé étroitement avec 2 ergothérapeutes afin de définir les règles de prise du produit pour les enfants mais aussi définir des tranches d’âges adaptées et cohérentes en fonction des étapes de l’enfance.

Les ergothérapeutes sont des experts en réadaptation. Ils interviennent auprès d’un large public, du nourrisson à la personne âgée, en apportant des solutions à un handicap dans la vie quotidienne, professionnelle et scolaire. Cette spécialité paramédicale intervient toujours sur prescription médicale.

Rémy Dupont et Louis Tersonniers, ergothérapeutes indépendants, ont donc répondu à nos interrogations.


Aynosens et l'ergothérapie

Aynosens : L’ergothérapie rentre dans la réflexion des emballages de ses cosmétiques certifiés bio pour bébé – enfant – ado

Comment se développent les capacités motrices des enfants ?

Pour les plus jeunes enfants, de nombreuses préhensions se réalisent avec la main entière. Il s’agit de la prise « palmaire » avec la paume de la main.

Cette prise permet d’avoir de la force de bien maintenir un objet. Le pouce est en opposition aux autres doigts et l’auriculaire verrouille la prise. La forme et la taille de l’objet sont donc essentielles pour réaliser une telle prise.

Puis l’enfant devient plus indépendant. Il peut s’habiller seul, manger avec des couverts proprement etc. Il a donc bien plus de dextérité́, de force et de perception de son corps et du danger. L’enfant peut donc utiliser des prises plus complexes telle que la prise tridigitale (3 doigts) qui permet précision et force.

Puis vers 10 ans, ils sont en capacité́ d’utiliser la plupart des produits pour adultes sans se mettre en danger.

La prise palmaire rend impossible l’utilisation d’une pression avec l’index mais uniquement du pouce. De plus, les jeunes enfants ont plus de force dans le pouce que dans les autres doigts.

Il semble donc pertinent de favoriser la prise palmaire afin de donner plus de force de précisions aux enfants.

Quelles sont les étapes d’ergothérapie en fonction des tranches d’âges ?

Dans le cas de notre réflexion sur les produits Aynosens, nous nous sommes basés sur les stades de développement chez l’enfant de WALLON *. En effet, entre 2 et 5 ans, c’est le stade du personnalisme où l’enfant ne participe pas activement aux différentes activités. C’est lors du stade catégoriel entre 6 ans et 11 ans que l’enfant devient capable d’attention, d’efforts et de participation active aux activités. À partir de 11 ans, c’est le stade de l’adolescence, avec un réajustement du schéma corporel et un remaniement de la construction de la personnalité.

L’ergothérapie de 0 à 5 ans : Petite enfance / Maternelle

Pour cette catégorie de produits, l’enfant ne participera pas ou peu à leur utilisation. Ils doivent cependant être pensés de manière à ce que le parent puisse les utiliser à une seule main. En effet, les enfants commencent réellement à participer à leur toilette vers 4 ans. Ils deviennent autonomes et commencent à connaitre les différentes parties de leur corps vers l’âge de 5 ans.  Jusqu’à cet âge, l’adulte devra superviser la toilette de l’enfant.

L’ergothérapie de 6 à 9 ans : Rentrée en CP

Pour cette tranche d’âge, l’enfant devient de plus en plus autonome dans la réalisation de sa toilette. Cette étape clé́ dans le développement de l’enfant pour l’apprentissage d’une bonne hygiène réclame un emballage ludique avec un apport éducatif.

L’ergothérapie de 10 à 12 ans : rentrée au collège et préadolescence

L’enfant gagne en maturité, en autonomie et en indépendance. Il peut réaliser ses activités de toilettes sans danger et avec plus d’assurance.

Méthode Wallon : Henri Wallon
Agrégé de philosophie, docteur en médecine, professeur au collège de France et à l’école pratique des hautes études. Jusqu’en 1960, ses recherches sont axées sur la psychopathologie, la pédagogie et la psychologie appliquée. Après la guerre, il se centrera sur la psychologie de l’enfant perturbé et la psychomotricité. La notion de « matérialisme dialectique », empruntée au philosophe et économiste allemand Karl Heinrich Marx (1818-1883), va lui fournir un cadre d’interprétation des relations entre le psychologique, le biologique et le social.

Source : http://psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychiatrie/enfant/therapie/wallon.htm

Partager
haut de page

Haut de page